344 001 visites 1 visiteur

HUGUES SCHAFFER : Responsable Zone BOURGOGNE/FRANCHE-COMTE et Pôle Arbitre

9 août 2017 - 21:14

Direction la zone BOURGOGNE/FRANCHE-COMTE pour faire connaissance avec son responsable de zone en la personne de Hugues SCHAFFER, Hugues est également en charge d'un domaine qui est en plein développement le Pôle Arbitrage, devenu essentiel dans le fonctionnement de nos compétitions. Malgré que cette zone soit plutôt récente, le travail au sein de celle-ci ne manque pas, ce double challenge est donc passionnant.

1/ Bonjour Hugues, peux-tu nous présenter ton parcours (professionnel et sportif) ?

Bonjour à tous, je suis Hugues SCHAFFER, 44 ans, sapeur pompier professionnel au sein du SDIS SAÔNE-ET-LOIRE depuis maintenant 25 ans. Je suis passé par le parcours JSP, sapeur pompier volontaire. J’ai commencé ma carrière professionnelle en CORSE avant d’atterrir depuis en SAÔNE-ET-LOIRE ou je suis affecté au CIS MONTCEAU-LES-MINES (71).

Coté sportif, j’ai pratiqué le football jusqu’à 27 ans avant de gouter à l’arbitrage et d’y faire une belle petite carrière qui me donne toujours autant de plaisir tous les dimanches à côtoyer des joueurs, des dirigeants et des éducateurs. Je suis licencié au club du FC MONTCEAU BOURGOGNE, et assez fier d’ailleurs puisque dans ce même club est licencié  le meilleur arbitre français depuis 3 ans (même si il ne peut pas faire l’unanimité et je le conçois), mon ami Clément TURPIN. Je n’ai pas fait la même carrière mais la chance et l’honneur d’avoir évolué en district, au niveau régional et jusqu’en CFA. Depuis 8 ans, j’ai aussi la spécificité Futsall.

Je suis également Représentant des 200 arbitres de SAÔNE-ET-LOIRE au Comité Directeur du District depuis 12 années et contrôleur en Ligue.

2/ Comment s’est passé ton arrivé au sein de l’AFSP ?

Il y a déjà quelques années que je m’occupe de la sélection SP SAÔNE-ET-LOIRE et à vrai dire cela fait très naturellement. La BOURGOGNE/FRANCHE-COMTE ne comptait pas de responsable de zone et ce poste était comblé en doublon par Alain LOMBARD qui au fil du temps sur les qualifications m’a tout simplement accompagné dans cette fonction. J’ai ensuite postulé et été intégré officiellement par les différents membres selon la réglementation en vigueur. Cette intégration  a été rapide car les différentes personnes composant l’association sont des gens très compétents, chacun dans leur domaine, et qui s’investissent sans compter pour l’Association AFSPF, et c’est vraiment ce qui m’a marqué : leur gentillesse, dévouement et toujours prêt à aider les différents acteurs.

3/ Peux tu nous parler de ton rôle dans l’Association ?

A ce jour, je suis responsable de la Zone BOURGOGNE/FRANCHE-COMTE ainsi que du pole Arbitrage dont je vous dirai un mot plus bas. Je suis à disposition de l’Association et m’efforce de donner la main en fonction de besoins. Mon objectif sur les années à venir à court terme est le retour de quelques sélections en reconstruction. On a de très bons rapports, et cela devrait arriver  à terme, je reste confiant.

4/ Comment organise tu tes qualifications régionales ? Quelles sont tes relations avec les sélections départementales ?

Les qualifications sont relativement simples. En fonction des années et des équipes engagées, nous tournons chacun notre tour pour l’organisation avec à chaque fois un dialogue permanent, une petite réception avant et après match. Les relations avec les responsables de sélection sont très bonnes, en particulier  mon ami Bertrand NORMAND du DOUBS qui fournit un travail remarquable avec son équipe et qui ne compte pas ses heures. Je pense que les personnes comme lui ne sont pas assez mis en avant et remerciées pour leur travail accompli dans leur département. Depuis peu, quelques équipes ont lâchés mais temporairement et sont actuellement en cours de reconstruction.

5/  Tu es responsable du Pole Arbitrage de l’AFSPF, peux-tu nous en parler ?

Depuis LE SOLER, on m’a demandé au vu de mes spécificités de gérer la partie Arbitrage, certes ce n’est pas le plus simple dans le sport en général, car c’est toujours le domaine remis en question, critiqué, débattu, même si parfois l’erreur est avérée. Je l’assume et j’essaie à ce jour de recenser les arbitres sapeurs pompiers afin de créer un groupe assez compétitif à partir duquel on pourra couvrir les différentes compétitions, et éventuellement apporter notre aide comme cela a pu se voir cette année sur certaines phases de qualification. Je pense que la qualité de l’Arbitrage en ressortira grandie à court terme. Ce poste n’est pas simple mais je reste le garant des arbitres et ouvert au dialogue pour faire avancer le football, et toujours rester humble. Je demande d’ailleurs aux arbitres de prendre du plaisir, de rester ouvert sur un dialogue constructif en fin de match si c’est nécessaire. Mais malheureusement, l’erreur restera toujours humaine et présente, le but étant de la minimiser.

6/ Quel est ton meilleur et pire souvenir dans le foot SP, et / ou dans ton rôle d’encadrement ?

Mon meilleur souvenir est sans aucun doute notre qualification pour la finale nationale de BREST-GUIPAVAS, avec une organisation exceptionnelle, tant sur la partie administrative que logistique. Que des bons moments. Je pense aussi à chaque rassemblement de l’équipe de France et l’attachement de ses joueurs au maillot tricolore avec des marseillaises poignantes lors des matchs amicaux. Des mauvais souvenirs, je n’en ai pas à vrai dire mais je parlerais de difficultés notamment pour boucler le budget du déplacement de la Sélection SAÔNE-ET-LOIRE à BREST justement. Je me tirais les cheveux tous les jours. Je parlerai également de quelques situations d’arbitrage difficiles à comprendre lors du dernier national à MEAUX, ou j’ai du intervenir dans ma fonction et expliquer que l’erreur est humaine et fera toujours partie du jeu.

7/ Quelle est, selon toi, la valeur la plus importante que doit posséder un jouer de sélection départemental ?

Je n’ai pas la solution miracle sur les qualités requises et malgré tous les discours on n’est pas à l’abri d’un joueur défaillant. De mon coté, porter le maillot de la sélection départementale est une fierté et une image de son centre et son département que l’on véhicule. Je demande de la politesse, du respect, de l’engagement et surtout de l’honnêteté envers les différentes personnes. Le joueur est certes très important, mais les personnes qui sont au bord du terrain et lavent les équipements le sont tout autant. Je n’ai pas parlé du Fair-Play ou de la tolérance car étant tous sapeurs pompiers, les valeurs sont normalement acquises, même si la frustration du résultat parfois est là.

8/ Quel conseil pourrais-tu donner à une personne pour intégrer l’AFSPF ?

Je dirai dans un premier temps de se rapprocher de son responsable de zone, d’en discuter avec lui afin de voir les attentes de l’intéressé. La suite aboutira sans problème car je ne connais pas à ce jour une association qui refuse l’investissement de bénévoles. Mais il me semble néanmoins important de connaitre les contraintes et le fonctionnement au préalable.

9/ Selon toi, comment continuer à développer l’Association ?

Je serais assez direct sur le sujet. A vrai dire il serait extraordinaire que toutes les sélections aient la chance de participer au national. On sait pertinemment que cela n’est pas possible, alors mon premier vœux serait déjà de faire un championnat à 20 ou 24 équipes à chaque fois.

Ensuite, je pense qu’il existe aujourd’hui sur notre territoire de nombreux joueurs de futsal.  Pourquoi ne pas organiser dans un premier temps un tournoi futsal sur 1 ou 2 jours pour les sélections et voir comment cela est perçu. Dans mon département cela fait 17 ans que je le fais pour les centres et regroupe plus de 100 joueurs à chaque fois avec de nombreux refus faute de places. Une association qui marche bien doit être capable de proposer et répondre à l’évolution de notre sport.

10/ Quel regard porte-tu sur la sélection nationale ?

Toute sélection nationale est la vitrine du sport et du pays qu’il représente, donc dans un premier temps toutes les personnes qui l’intègrent doivent avoir de mon avis du moins un comportement et état d’esprit irréprochable. Ce  doit être une fierté, cette sélection n’est pas fermée, et les joueurs doivent être des exemples. Voir des joueurs les larmes aux yeux s’enlaçant sur la marseillaise lors de la finale au SOLER ou à TOURS en est un exemple. Je n’ai connu que  la sélection dirigée par un Homme d’une grande cohérence, exemplaire en la personne de Mr BROSSARD (dit Papy). A ce jour, apportons notre aide à Walter ROUZIER dans le travail et souhaitons lui la même réussite que son prédécesseur.

11/ Après avoir connu plusieurs phases finales SP, quelle serait ta préférée ?

Sans aucune hésitation et vous l’avez compris, je dirai BREST-GUIPAVAS. On m’avait prévenu qu’il pleuvait toujours en BRETAGNE, et on a eut droit à du soleil 4 jours .En second je dirai et ne peux que le citer : Fred CAILLAUD avec le national de MEAUX  ou tout a également été parfait, juste récompense de son investissement et travail fourni par son équipe pendant plusieurs mois. Bonnes vacances à tous.

Merci Hugues...

 

Pour notre prochaine étape, nous partirons à la découverte du référent de la zone sportive la plus fournie en nombre d'équipes inscrites, la FRANCILIENNE-CENTRE avec son responsable, Fabrice FERNANDEZ.

Commentaires

Walter ROUZIER 10 août 2017 08:43

Hugues. au plaisir de te revoir dans un rassemblement équipe de France

max cariat 9 août 2017 23:26

monsieur l'arbitre de l'asso sp : hugues tu as certainement le role le plus ingras du football tu sais gerer çà bravo biz

Staff
Christophe BROSSARD
Christophe BROSSARD 9 août 2017 22:05

Experience et compétence au service de l'association avec passion et il en faut dans le domaine qu'il anime. Merci Hugues.

PHASE FINALE SP 2018

Affiche-National-Hagueneau-2.jpg